Vanlife
Kim, notre ambassadrice, voyage en van à bord de son Opel Vivaro. Elle est partie en van jusqu’en Turquie en passant par plus d’une quinzaine de pays et, au fur et à mesure de son road trip, elle a commencé à connaître les bons astuces pour trouver le spot (presque) parfait ! 
Elle vous partage son expérience et ses conseils pour vous aider aussi à voyager en toute sérénité. 
 

_____________________________________________

  

 TROUVER LE SPOT EN ROAD TRIP 
raconté par Kim Dominguez
 
C’est LA question que tout le monde me pose ! dormir en vanComment choisir le bon spotQuels outils pour vous aider dans vos recherches?
Voici les techniques et les bonnes habitudes à prendre pour ne pas trop vous prendre la tête dans votre road trip.
Blog - Comment trouver un spot pour campervan, camping-car

 

Où est ce que je peux me poser pour être tranquille? 
 

Tout dépend de votre destination.

  • Si vous partez côté montagne ou campagne, ce sera beaucoup plus simple. Il y a plein de petits chemins ou renfoncements sur les routes reculées. Les départs de chemin de randonnées sont souvent une bonne option.
  • Si vous vous arrêtez dans les villages, les cimetières sont plutôt tranquilles et sans interdiction particulière. Vous pourrez aussi trouver de l’eau gratuite pour remplir vos réservoirs.
  • Si vous partez vers la mer ou l’océan, cela se complique un peu. Les arrêtés municipaux fleurissent un peu partout depuis quelques temps alors renseignez-vous bien auprès de la commune où vous souhaitez vous poser. Surtout dans le Sud-Est et Sud-Ouest de la France ! Il y a encore quelques parkings de plage accessibles mais souvent avec des barrières donc si vous dépassez 1m90 de hauteur, il va falloir trouver des plans B.
Blog Vanlife - Trouver un lieu et spot pour dormir

Quels sont les plans B si on ne peut pas trouver un spot en pleine nature ?

 

Les plans B sont faciles à trouver quand on y met de la bonne volonté.

  • D’abord, la solution de facilité, mais pas la plus exotique, le camping. Certes vous n’avez pas acheté un camion pour être parqué entre 2 emplacements dans un camping, je vous l’accorde bien volontiers. Mais sachez qu’il y a de plus en plus de campings qui se veulent éco-responsables avec pas mal de verdure et des emplacements très agréables. En plein été, quand tous les spots seront saturés et que vous aurez pris plusieurs amendes, vous verrez que cette option est plutôt cool finalement.
  • On trouve aussi souvent des fermes et/ou habitants qui louent un petit bout de terrain, un bon moyen de faire vivre les locaux et d’acheter leurs produits, tout en étant bien imprégné par la culture et les lieux. Ils sont souvent très avenants et heureux de vous aider à trouver les bons plans de la région.
Vous pouvez les retrouver sur France Passion et Home Camper par exemple 
    • Si vous partez en ville, le confort ne sera certainement pas au rendez-vous. Trouver une petite ruelle, des parkings de stade municipaux, ou des aires de camping-car. Le mieux, si vous avez des vélos (ou des skates), garez-vous à l’entrée de la ville, vous trouverez beaucoup plus de petits coins tranquilles, et baladez-vous tranquillement.
    J’ai déjà essayé les parkings souterrains mais franchement, avec la musique qui passe toute la nuit, je ne vous le conseille vraiment pas !

     

    Blog - Conseils pour trouver un lieu pour dormir en road trip

     

     Pourquoi choisir un spot plutôt qu’un autre ?

     

     Alors, évidemment ça va dépendre de la taille de votre fidèle compagnon de route. Pour ma part, je roule en van Opel Vivaro H1L2 (hauteur 1,90m)

    • Le point positif : il passe partout et rien ne laisse à penser qu’il est aménagé. Je peux donc me poser un peu partout sans attirer l’attention.
    • Le point négatif : pas de WC, ni douche intérieure.

    Donc voilà, selon moi, les points les plus importants quand je décide de me poser le soir :

    • Le coin est tranquille, je vais pouvoir bien dormir après une journée bien remplie de road trip (parce que oui, les road trips sont souvent crevants, les journées sont bien remplies !
    • Je suis entourée de nature quand c’est possible.
    • Je peux accéder à des toilettes pas loin du spot, si je ne passe pas la nuit sur un parking.
    • L’endroit m’inspire confiance. Sécurité avant toute chose ! Si j’ai le moindre doute, je pars et j’en choisis un autre.

    Si d’autres vans ou fourgons sont déjà installés, je regarde un peu le style des voyageurs. Cela me rassure souvent de voir d’autres nanas comme moi dans leur van ou des petits couples en mode « romantique vanlife ».

    Je vous dis ça mais pour être honnête je ne me suis jamais dit : « Tiens, eux ne m’inspirent pas confiance, je m’en vais » car généralement tout le monde est là pour la même raison, passer une nuit tranquille.

     Blog - Trouver un spot pour passer la nuit - Vanlife

     Ce qui va vous aider à trouver le spot parfait (ou presque)

     

    Utiliser des applications :

    Alors évidemment il y a les applications style Park4night qui sont super pratiques. Je les utilise souvent quand je dois m’arrêter juste une nuit quelque part et que je repars dès le lendemain.

    Le gros avantage de ces applis pour moi, ce sont les avis laissés par les utilisateurs. Cela permet de voir si le spot est toujours autorisé, s’il n’est pas bruyant, sécurisé …

    Vous pouvez aussi mettre des endroits en favori ce qui vous permettra de faire une présélection avant de partir sur des lieux qui se trouvent sur votre itinéraire.

    Et évidemment le point négatif, c’est qu’ aucun spot n’est « secret » et donc vous serez rarement tout seul, surtout en saison estivale! (ce qui peut devenir un point positif si vous voyagez seul et que vous voulez rencontrer d’autres voyageurs)

    Donc à vous de voir quelle utilisation vous en faites !

    D’autres applications sont en train de faire parler d’elles, comme Spot On Travel, une toute nouvelle application qui aide à préparer votre voyage et à trouver des spots, que ce soit pour dormir mais pas que! Vous pouvez trouver aussi des activités, restos, points d’eau … Il y a même des itinéraires déjà tracés si vous n’avez pas trop d’idée de destination.

    Vanlife - Carte routière - Trouver un spot pour la nuit

     

    La méthode à l'ancienne (tout aussi efficace !)

    Une autre option que j’apprécie beaucoup et que j’utilisais avant que ces applications apparaissent, c’est notre bonne vieille carte routière, couplée avec les cartes IGN.

    Je suis partie en van jusqu’en Turquie en passant par plus d’une quinzaine de pays, avec un atlas de toutes les routes et de tous les pays. J’utilisais aussi Google Earth quand j’avais du réseau. C’est une mine d’or pour trouver les points d’eau, prairie …

    Je vous avoue que c’était du boulot. Mais j’ai pu tomber sur des endroits tellement magiques et féériques que personne (ou presque) ne connaissait. Cette méthode nous rapproche quand même un peu plus de l’aventure Vanlife.

    Chercher le coin où se poser le soir, commencer à scruter toutes les routes, chemins, petits passages en terre. Évidemment vous devez commencer à chercher dans l’après-midi, vers 16h, afin de ne pas avoir à se poser en pleine nuit. Le voyage prend une tout autre ampleur. Le téléphone est posé, on ne se fie qu’à notre flair et notre feeling. On se réveille dans un jardin différent tous les jours, souvent seul, on peut se connecter totalement avec la nature. Voilà à quoi ressemble la vanlife sans utiliser les applis !

    Ma technique était de suivre les cours d’eau. J’adore me poser près d’une rivière donc je regardais beaucoup les champs et spots au bord de l’eau, plutôt en forêt ou bien caché derrière les arbres. Quand vous êtes dans des espaces naturels, c’est beaucoup plus simple d’utiliser les cartes et atlas et se laisser porter par le feeling. En revanche, attention aux panneaux, à chaque coin de rue ou au début des chemins, qui peuvent vous indiquer une interdiction de passer par là ou de camper.

     _____________________________________________

     

    Finalement, ça sera souvent votre propre feeling qui vous guidera. Le plus important : laisser les lieux propres, sans laisser aucune trace de votre passage.

    Car si les interdictions fleurissent un peu partout, c’est souvent parce que certains voyageurs avant vous (souvent une infime partie d’ailleurs) n’ont rien respecté et se pensent seuls au monde. Les communes n’ont donc d’autres choix que d’interdire les lieux (il y a aussi d’autres raisons, bien plus économiques, mais nous en parlerons plus tard).

    Et la principale raison est évidemment de protéger notre belle planète. Les éco-systèmes sont de plus en plus fragiles, les lieux visités ne peuvent, pour la plupart, supporter aucune dégradation supplémentaire. Sachant que les Vanlifers sont souvent les premiers témoins de la détérioration de l’environnement et que nous sommes une communauté composée de personnes qui se sentent proches de la nature de par la pratique d’activités « outdoors », notre manière de voyager devrait refléter l’attachement que nous avons avec la nature en la préservant le plus possible de nos activités humaines.

     

    _____________________________________________

     

    A RETENIR:

     Les applications qui peuvent vous aider :

    • Pak4night
    • Spot on travel

    Les sites internet à consulter :

    • Google Earth
    • Bienvenue à la ferme
    • France Passion 
    • Home Camper

    A toujours avoir dans son van (surtout quand nous n'avons pas de réseau !) :

    • L’atlas d’Europe
    • Les cartes routières et IGN
    31 mai, 2022 — Ori & Aurel
    Balises: Kimi d'Oz

    Commentaires

    katy

    katy:

    Tu as bien résumé. Un peu de patience et d’intuition même si c’est un peu plus compliqué avec un fourgon de 2,30m. Et surtout, ne pas se croire tout permis (c’est encore le cas avec les gros camping cars) et laisser les endroits nickels. " Un rêve de beignet, ça reste un rêve, un rêve de voyage, c’est déjà un voyage ".

    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés